614 partages

À quoi reconnaît-on un Parisien ?

Les Parisiens ne vous ont pas attendus pour être détestés de toute la France : ils se détestent déjà eux-mêmes, et souvent entre-eux. Personnalité faite de contradictions, de mauvaise foi, d'insolence, et autres merveilleuses qualités, il est facile à reconnaître. Mais pour discerner le VRAI Parisien, attention aux détails . . .

Le Parisien est snob

C’est immanquable : il n’est pas hautain, il est juste snob. Et c’est pire, parce qu’il tentera de rester poli malgré tout, comme avec vous, son gentil petit cousin d’Angoulême venu « sur la capitale ». Vous n’aurez rien vu, rien compris, mais tout Paris se souviendra de votre passage grâce aux imitations du Parisien.

Le vrai Parisien va « à Paris », il ne monte ni ne descend « sur Paris »

Généralement, le Parisien s’exprime dans un français plutôt correct : il possède un vocabulaire riche et il n’en est même pas conscient.

Le Parisien est une montagne de contradictions

Il adore le métro mais il le déteste, Paris est la plus belle ville du monde mais c’est la plus emmerdante, la province c’est bien mais on s’y ennuie aussi, etc, etc, etc, etc, etc …

Le Parisien est relativement (carrément) désagréable si vous l’agressez, comme ça, à l’improviste

Ne vous étonnez pas si vous récoltez un regard assassin en attrapant le bras d’un Parisien pour lui demander « whereistheeiffeltower ». Le Parisien vous a déjà vu vous agiter, et il vous a ostensiblement ignoré, alors n’insistez pas.

Si vous voulez vraiment discuter avec du Parisien, attendez 19h et l’heure de l’apéro, installez-vous au comptoir et guettez votre proie : c’est l’heure où le Parisien sera ravi de vous énoncer toutes les contradictions qui l’habitent.

Le Parisien adore aller à la campagne

parisien-campagne-l-uatfgq

Voilà encore un indice redoutable pour discerner le faux du vrai Parisien : le faux ne supporte pas le vert et tout ce qui lui rappelle ses origines provinciales (il pense aussi qu’un bon Parisien n’est bien qu’en ville). Le vrai, lui, adoooore la campagne : ça lui permet de comparer la France à Paris, à tout bout de champ.

Le Parisien aime ses cafés

04

Troquet, bistrot, il lui a donné tous les noms : du bar au PMU au café de Flore, vous le trouverez partout.

Le compliment le plus fatigant pour un Parisien

« Tu es tellement sympa, j’aurais jamais imaginé que tu étais Parisien ». Voilà. Non, non, parole de Parisienne, ça arrive au moins 5 fois par an.

Le Parisien rêve de s’installer dans une ville de province

annecy-le-vieux

Il rêve surtout d’appartement gigantesque et de loyer ridicule: vous l’entendrez souvent fantasmer. Mais il ne franchit jamais le cap, rassurez-vous, gentils provinciaux.

Le Parisien est cynique

Il n’y a pas vraiment d’explication, c’est ainsi : le Parisien élevé à Paris est incapable de premier, voire de deuxième degré, il est obligé de mettre du cynisme absolument partout. C’est un indice infaillible pour le reconnaître.

Le Parisien entretient cette image de sale gosse un peu canaille

Pas bien méchant au fond. Le Parisien aime juste qu’on parle un peu de lui, se sentir insolent et se faire remarquer. Il aime aussi vous écraser de sa supériorité, mais on ne le changera pas, alors un conseil : faites avec.

DÉCOUVREZ ENCORE PLUS D’ACTU FRENCHY !