363 partages

Chronique : deux Frenchies sont partis découvrir l’éducation à travers le monde !

Un couple de Frenchies est parti découvrir les différents modes d'éducation à travers le monde afin de s'en inspirer. Ils nous livrent leur chronique. À vous la parole !

Voici leur chronique : 

Nous sommes deux Basques un peu fous, passionnés par l’éducation : Elodie, orthophoniste, et Romain, professeur des écoles. Nous avons réalisé que nos modes de vie entraînaient l’aliénation plus que l’épanouissement et la réflexion. C’est pourquoi nous avons décidé de prendre un an pour voyager. Notre périple a débuté en septembre 2016 par la France, puis l’Espagne, et nous sommes actuellement en Amérique du Sud. Notre compagnon de route est Spoumpi-Doumky, un tandem aussi étrange que son petit surnom !

Après 6 mois de voyage, le fait de prendre le temps, l’absence de stress et une vie où la rencontre humaine est plus importante que le matériel font de nous des êtres plus épanouis.

En effet, nous étions tous deux épuisés par les lourdes problématiques engendrées par notre système éducatif, et le désinvestissement de beaucoup de parents.

Nous sommes convaincus que l’enfant, dans un cadre bienveillant et stimulant, peut être maître de ses apprentissages, à son rythme, sans subir la pression d’entrer dans des cases et d’être en compétition avec les autres dès le plus jeune âge.

L’école a été créée au 19ème siècle pour satisfaire les besoins d’industrialisation, et a peu évolué depuis. Aujourd’hui, les neurosciences nous permettent de mieux savoir comment se développe un enfant, et ce dont il a besoin pour apprendre et s’épanouir. L’école telle que nous la connaissons bride la créativité des élèves, leur apprend peu à penser par eux-mêmes, ni à aider les autres. Ce système engendre de la frustration, un sentiment d’échec et d’impuissance chez les enfants comme chez les enseignants. Les enfants diagnostiqués à tort dyslexiques, ou hyperactifs (dont beaucoup sous traitement médicamenteux) ne cessent d’augmenter. N’y aurait-il pas quelque chose à changer dans les méthodes de lecture ou d’enseignement, plutôt que de botter en touche en envoyant ces élèves chez un professionnel de santé ?

Nous avions besoin de prendre du recul et d’approfondir nos connaissances dans le domaine de l’éducation. Dans l’article que nous avons rédigé sur notre blog https://letempsdaimerlecole.wordpress.com/education, nous expliquons le cheminement qui nous a conduits à changer notre regard sur l’enfant, et notre découverte de l’éducation démocratique. Nous sommes convaincus que l’enfant, dans un cadre bienveillant et stimulant, peut être maître de ses apprentissages, à son rythme, sans subir la pression d’entrer dans des cases et d’être en compétition avec les autres dès le plus jeune âge. Le bonheur, la communication non-violente, l’empathie et l’accompagnement des parents dans leur difficile tâche qu’est la parentalité sont pour nous primordiaux.

Nous avons visité plusieurs écoles aux méthodes très différentes pour élargir nos points de vue, et cela nous a confortés dans notre position : l’éducation démocratique et les apprentissages autonomes sont à nos yeux les approches les plus pertinentes et respectueuses de l’enfant.

Au-delà du système scolaire, la place de l’enfant dans la société, la façon de l’élever et son développement en général nous passionnent. C’est pourquoi il est très intéressant de découvrir de nouvelles cultures. En Équateur et au Pérou, beaucoup de femmes accouchent à la maison, les enfants sont portés dans les bras ou sur le dos la plupart du temps, sont allaités, et peu exposés aux écrans comme dans les cultures occidentales. C’est incroyable d’observer ces enfants, si différents de ceux que nous rencontrions dans le cadre de nos activités professionnelles et dans notre entourage.

Le retour après un an de voyage ne nous fait pas peur. Nous allons continuer à militer pour un profond remaniement de l’éducation et pour un plus grand respect de l’enfant. Nous avons également des tas d’idées d’actions, voire de ré-orientations professionnelles. Nous avons désormais pleinement conscience qu’il est parfois nécessaire de changer sa routine, afin de se remettre en question, chercher sa voie et s’y épanouir.

Retrouvez-les sur Facebook : « Le temps d’aimer l’école » ou sur leur blog : https://letempsdaimerlecole.wordpress.com