Notre concept

Le média à la française !

Chez Les Petits Frenchies, nous donnons un coup de boost à toutes les bonnes idées des Français et mettons sous les projos que tout ce que la France a de plus beau à nous offrir !
Nous sommes fiers de notre génération (20-35 ans) qui se bouge les fesses : bourrée d’énergie, d’idées et de créativité. Depuis toujours, nous valorisons les startups françaises que nous retenons pour leur audace, leur ambition et leur créativité !  Aujourd’hui, nous accompagnons aussi de grandes marques qui partagent nos valeurs.

Il ne se passe pas un jour sans que quelque chose d’inspirant ne voit le jour en France !

Nous souhaitons parler des perspectives sérieuses de notre génération mais aussi de sujets plus légers et souriants. Même si nous sommes tournés vers l’avenir et que l’innovation fait partie de nos thèmes de prédilection, nous restons intimement attachés à notre savoir-faire, notre patrimoine, notre culture, nos icônes. . . tout ce qui fait que la France est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. C’était bien avant, c’est bien maintenant et ce sera très bien dans longtemps !
De quoi vivons-nous ? Nous travaillons avec des marques partenaires pour créer du contenu de qualité et l’intégrer à notre ligne éditoriale. Nos complémentarités -notre ton, leur expertise- nous permettent de prendre la parole sur des sujets riches et diversifiés.

Voici la dream team des Petits Frenchies !


Thibaut Mallecourt

– Son grade dans l’équipe
Fondateur des Petits Frenchies

– Le fromage qui le fait fondre –
« La cervelle de canut… #lyonnaiserie »

– Ce qu’il voulait faire « plus tard » quand il était petit –
« Fromager ! »


Philippine Sander

– Son grade dans l’équipe –
Directrice média

– Le fromage qui la fait fondre –
« Le comté, un fromage simple et franc, mais riche et surprenant grâce à la diversité de ses petits cristaux ! #TeamAntiPateMolle »

– Ce qu’elle voulait faire « plus tard » quand elle était petite –
« Architecte pour avoir plein de maisons dans des lieux différents ! »


Camille Charpin Lance

– Son grade dans l’équipe –
Rédactrice en chef

– Le fromage qui la fait fondre –
« Un charolais bien sec arrosé d’un filet d’huile d’olive. Je pourrais en manger au petit-dej ! »

– Ce qu’elle voulait faire « plus tard » quand elle était petite –
« Détective privée ! Je menais même des enquêtes imaginaires sur mes voisins… Mais j’hésitais avec fleuriste aussi. »


Hélène Boissel-Arrieta

– Son grade dans l’équipe –
Directrice artistique

– Le fromage qui la fait fondre –
« Le Roquefort Papillon (frisson gustatif) ! Dans le fromton, plus il y a de champignons, plus c’est bon ! »

– Ce qu’elle voulait faire « plus tard » quand elle était petite –
« Je voulais vivre un peu comme Tippi Degré et sa famille (mon idole quand j’étais gamine), en ouvrant un centre pour animaux blessés dans la savane et m’occuper d’eux jusqu’à leur rétablissement. En quelque sorte être une véto pour lions, hippopos et crocos, même pas peur ! »


Eugénie Cuvilly

– Son grade dans l’équipe –
Responsable e-commerce

– Le fromage qui la fait fondre –
« Un brillat savarin truffé porfa #goutdeluxe »

– Ce qu’elle voulait faire « plus tard » quand elle était petite –
« Je voulais passer ma vie à acheter, retaper, décorer des maisons partout dans le monde »


Johan Massin

– Son grade dans l’équipe –
CTO

– Le fromage qui le fait fondre –
« Plutôt la vache qui rit, pour le côté simplicité et âme d’enfant, et parce que j’aime bien ça »

– Ce qu’il voulait faire « plus tard » quand il était petit –
« Vétérinaire et astronaute, parce que j’ai toujours aimé les animaux, et que je rêvais d’aller dans l’espace (et pourquoi pas les deux ?) »


Anthony Moynet

– Son grade dans l’équipe –
Lead developer

Le fromage qui le fait fondre –
« Du boursin, pour sa fraîcheur et le parfum d’haleine qu’il procure »

Ce qu’il voulait faire « plus tard » quand il était petit –
« Jouer ! »


Lea Movia

– Son grade dans l’équipe –
Chef de projet édito

– Le fromage qui la fait fondre –
« Un bon camembert ! Qu’il soit peu affiné, crémeux ou coulant, dans tous les cas c’est un régal ! »

– Ce qu’elle voulait faire « plus tard » quand elle était petite –
« Je rêvais d’avoir un grand hôtel digne de ce nom ! »


Capucine Michelet

– Son grade dans l’équipe –
Chef de projet brand content

– Le fromage qui la fait fondre –
« Le Pont-l’evêque, parce qu’il est doux à première vue mais qu’il a du chien ! Encore plus après quelques jours… »

– Ce qu’elle voulait faire « plus tard » quand elle était petite –
« Travailler comme infirmière dans un hôpital pour enfants, pour moi ce sont des héros ! »


Mélanie Janin

– Son grade dans l’équipe –
Graphiste

Le fromage qui la fait fondre
« Madame Loïk, c’est la petite fraîcheur bretonne ! »

– Ce qu’elle voulait faire « plus tard » quand elle était petite –
« Adorant les animaux je voulais être vétérinaire, mais aussi coiffeuse.. (j’aurais donc pu finir toiletteuse…) »

Vous voulez rejoindre notre équipe ? C’est par ici !


Pour toute demande de partenariat ou pour nous écrire deux ou trois mots d’amour, veuillez envoyer un message à contact@petitsfrenchies.com