Vous aimez ?

Interview : Dominique et Catharina – Dodo & Cath

Nous avons rencontré Dominique et Catharina, les fondatrices de la marque Dodo & Cath, deux copines qui aiment les imprimés textiles, la papeterie et le design.

C’était une histoire de timing qui tombait bien. Nous étions toutes les deux à un moment de notre vie professionnelle où nous avions envie d’autre chose. Dominique

Qui se cache derrière Dodo & Cath ?

En fait le nom de marque, c’est simplement les diminutifs de nos prénoms. Dodo pour Dominique et Cath pour Catharina. On a cherché, sans grand succès, pour trouver le nom de marque, rien ne nous plaisait. On trouvait tout soit trop téléphoné, soit trop élaboré. Finalement on a choisi nos prénoms, quelque chose de simple et d’authentique, qui nous ressemble.

Quelle est l’histoire de votre marque ?

Catharina : En fait, ça s’est fait très spontanément. On est parti, comme ça, juste sur une idée. Nous nous connaissons depuis plus de dix ans. Nos maris ont été collègues de travail. Un jour, lors d’un dîner, l’idée que nous puissions faire quelque chose ensemble est apparue . . .

Dominique : C’était une histoire de timing qui tombait bien. Nous étions toutes les deux à un moment de notre vie professionnelle où nous avions envie d’autre chose. À l’origine je suis styliste textile, je fais beaucoup de recherches de motifs. Il y a toujours des motifs imprimés qui trainent à la maison.

Depuis qu’on a commencé Dodo & Cath, il y a eu plein de premières fois où il a fallu se lancer, se jeter à l’eau. Au début on a peur de couler. Maintenant on sait qu’on flotte ! Catharina

Catharina :  A l’époque j’étais passionnée par le scrapbooking, un loisir créatif où on associe des papiers imprimés et des photos. Lors d’un dîner chez Dodo, il y avait des motifs dessinés par Dodo qui trainaient dans le salon. Je les trouvais très beaux et j’ai tout de suite eu envie de les récupérer pour faire du DIY. De dîners en dîners, on a commencé à se dire qu’il fallait qu’on fasse quelque chose avec ses motifs.

Dominique : Alors j’ai commencé à envoyer des fichiers avec des recherches de motifs par mail à Cath. Au début on voulait faire des carnets de notes. Le projet a évolué depuis et maintenant on fait des cartes postales, des carnets de notes, des tote bags, des mugs, des T-shirts . . .

On avait toutes les deux une sensation d’urgence, de « soit on y va maintenant, soit on n’y ira jamais. »
Dominique

Combien de temps avez-vous mis avant de vraiment vous lancer ?

Catharina : Nous n’avons pas mis longtemps à nous lancer, 3 mois peut-être ? On est vraiment parties là-dedans sur un coup de tête, sans business plan, mais avec quelques idées. Tout ce qu’il ne faut pas faire. . .

Dominique : Nous nous sommes lancées aussi rapidement, parce que nous étions toutes les deux disponibles et que nos maris nous soutenaient. On avait toutes les deux une sensation d’urgence, de « soit on y va maintenant, soit on n’y ira jamais. »

Catharina : Alors on s’est lancées. Mais pas toutes seules quand même : nous avons intégré une couveuse d’entreprise, Astrolabe Conseil à Paris. Dans la couveuse nous avons pu peaufiner notre projet, tester nos produits et recevoir des conseils et des formations. Cela nous a fait mûrir et nous a permis de nous professionnaliser. Le passage en couveuse est limité dans le temps, car il faut laisser la place aux autres. Nous avons aimé ce mode de fonctionnement et avons voulu continuer l’expérience, alors nous sommes passées en coopérative chez Coopaname.

Dominique : C’est grâce à la couveuse et à la coopérative que nous avons pu nous développer à notre rythme et nous concentrer sur nos créations. On n’est pas obligé d’être tout seul quand on se lance dans l’entreprenariat !

Qui réalise vos produits ? Et comment se déroule la fabrication ?

Dominique : Au début, on imprimait et découpait nous-même. Il y a un gros massicot de compétition dans le garage de Cath qui pèse plus de 40 kilos. Avec le nombre croissant de ventes, cela n’est plus possible. Nous dessinons tous nos produits nous-mêmes et nous avons différents fournisseurs. En raison de nos petits tirages, nous ne pouvons pas tout produire en France. La papeterie est fabriquée en Espagne et en Italie. Les mugs, les miroirs et les tote bags sont imprimés en France.

Qu’est-ce que vous préférez dans l’entrepreneuriat ?

Catharina : La possibilité de s’épanouir, d’aller au bout de ses propres idées, la liberté de choisir comment on organise ses journées. C’est très enrichissant mais c’est énormément de travail.

Dominique : La liberté de décider comment organiser mon travail, de programmer mes journées, d’avoir une influence sur le travail à réaliser. Faire quelque chose qui a du sens pour moi.

On n’est pas obligé d’être tout seul quand on se lance dans l’entreprenariat ! Dominique

Qu’est-ce que vous avez appris sur vous depuis que vous êtes entrepreneur ?

Catharina : Que je suis capable de faire beaucoup plus de choses que je ne le pensais. J’ai moins peur. Depuis qu’on a commencé Dodo & Cath, il y a eu plein de premières fois où il a fallu se lancer, se jeter à l’eau. Au début on a peur de couler. Maintenant on sait qu’on flotte.

Dominique : D’être capable de dépasser mes incertitudes, de canaliser mon impatience. D’apprendre à travailler à 2 dans le même sens malgré nos différences afin de faire grandir Dodo&Cath. Je réalise que je me reconnais pleinement dans cette aventure et me mobilise entièrement.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Dodo & Cath : Faire grandir Dodo & Cath, développer de nouveaux produits, lancer des partenariats.

Quel est votre fromage français préféré ?

Catharina : Le crottin de Chavignol
Dominique : St marcelin

Un endroit en France à nous faire découvrir ?

Catharina : St Cirq Lapopie
Dominique : Chinon ou Issigeac

Quel métier vouliez-vous faire quand vous étiez petites Frenchies ?

Dominique :  Détective comme dans Alice détective de la bibliothèque rose !

Catharina : Poète ou commerçante

        

Dodo et Cat en toutes petites Frenchies !

RETROUVEZ LES PRODUITS DODO & CATH SUR NOTRE E-BOUTIQUE !