Vous aimez ?

Interview : Laurent et Cécile – Crafty Light

Nous avons rencontré Laurent et Cécile, un couple frenchy qui a décidé de tout plaquer pour se lancer dans la confection de lampes design qui leur ressemblent, sous le nom de Crafty Light !

Nous n’arrivions pas à trouver dans les boutiques les luminaires qui nous convenaient pour notre pièce à vivre. Alors un peu lassés de voir toujours les mêmes modèles, on a fini par imaginer le notre. Cécile

Qui se cache derrière Crafty Light ?

Laurent : Un couple !

Cécile : Alors voilà, on se présente, Cécile, 35 ans et Laurent, 36 ans. En fait derrière Crafty Light, c’est tout notre concentré d’idées.

Quel a été votre parcours avant de créer votre marque et comment vous est venue l’idée ?

Cécile : J’ai travaillé 10 ans dans l’évènementiel. . . J’étais arrivée un peu à un tournant professionnel, mais avec plus de questions que de réponses !

Laurent : Pareil, 10 ans de boîte en tant que Directeur Commercial dans le domaine de l’édition de logiciel, et un besoin de renouveau. . .

Cécile : Pour l’histoire de Crafty Light, ça vient du fait que nous n’arrivions pas à trouver dans les boutiques les luminaires qui nous convenaient pour notre pièce à vivre. Alors un peu lassés de voir toujours les mêmes modèles, on a fini par imaginer le notre. Et on a surtout fini par les fabriquer pour les installer chez nous ! Là c’était enfin à notre image, super épuré, design, bref on était fan de nos 2 suspensions.

Nous réalisons nous-même toutes les coupes de bois, les assemblages et les montages électriques. Laurent

Laurent : On a fouillé partout pour trouver les bons matériaux et finalement en 15 jours c’était monté !

Cécile : C’est Laurent qui a lancé l’idée de commercialiser nos produits sur un e-shop 2 ans plus tard. . . Faut dire qu’entre temps on en a imaginé des lampes et des suspensions !

Comment sont fabriqués vos produits ?

Cécile : Nous travaillons dans notre atelier que nous avons entièrement pensé pour la création de nos lampes. Nous imaginons nos modèles, construisons un prototype et puis nous l’intégrons au catalogue.

Laurent : Nous réalisons nous-même toutes les coupes de bois, les assemblages et les montages électriques. C’est moi qui me colle à la création de tous les prototypes. Je suis obligé de demander à Cécile de se calmer sur les nouvelles idées !!!

Etre bien entouré, et épaulé c’est l’essentiel ! Cécile

Que préférez-vous dans l’entrepreneuriat ?

Cécile : Imaginer et oser ! Et surtout le plus important, avoir la possibilité de se réaliser et s’épanouir au travers de nos créations.

Laurent : Moi je dirais, être libre de son emploi du temps, de ses idées et de bien s’entourer !

Cécile : Ah ça oui, être bien entouré, et épaulé c’est l’essentiel !!!

Qu’avez-vous appris sur vous depuis que vous êtes entrepreneurs ?

Cécile : Que la chance sourit aux audacieux ! Et puis aussi qu’il faut persévérer dans nos idées, je pense que l’on a eu tous les deux des gros moments de doute au montage du projet, malgré ça on a vraiment essayé de rester concentré sur chacune des étapes pour ne pas se laisser envahir par nos doutes.

Laurent : Oui je suis d’accord, le principal c’est qu’il faut croire en ses idées, et je rajouterais qu’il faut avoir une volonté de fer !

On aimerait bien aussi aller au delà des ventes web, et participer à des ventes éphémères, se référencer dans des boutiques de décorations spécialisées. . . Cécile

Quels sont vos projets pour la suite ?

Cécile : Développer encore de nouvelles collections (nous avons plein d’idées !).

Laurent : Collaborer avec des menuisiers de la région pour externaliser une partie de la fabrication mais garder la méthode artisanale.

Cécile : On aimerait bien aussi aller au delà des ventes web, et participer à des ventes éphémères, se référencer dans des boutiques de décorations spécialisées. . . Et sur 2016 nous voudrions ouvrir nos ventes à l’international !

Si vous étiez un fromage français, lequel seriez-vous ?

Cécile : La question la plus compliquée de l’interview. . . Je dirais un petit Pélardon des Cévennes !

Laurent : Un Cantal, mais attention pas un jeune, un vieux Cantal.

Un coin frenchy à nous faire découvrir ?

Cécile : Facile ! Je pense que je parle pour nous deux. . . On a la chance de vivre au confluent de la Seine et de l’Oise, alors notre coin préféré, que l’on y aille à pieds ou à vélo : ce sont les quais de Conflans Sainte Honorine, la ville des bateliers. Quelle que soit la saison, au moindre rayon de soleil, beaucoup de monde s’y retrouve, pour se balader ou prendre un pot en terrasse. Et nous on adore à deux ou bien avec les enfants !

Laurent : Surtout pour les pots en terrasse !

Quel métier vouliez-vous faire quand vous étiez petits ?

Cécile : Dessinatrice ou maîtresse d’école.

Laurent : Ingénieur en mécanique.

Cécile à 5 ans et Laurent à 3 ans

RETROUVEZ TOUS LES LUMINIAIRES SUR NOTRE E-BOUTIQUE !