Vous aimez ?

La petite fiancée de l’atlantique

Nous aimons parler des Frenchies qui font bouger les lignes. C’est pourquoi il nous était impossible de ne pas rendre hommage à Florence Arthaud, une championne et une femme éprise de liberté.

Il faut du courage et du talent pour s’imposer dans un monde de bonhommes comme l’est celui de la voile. Elle avait les deux.

Issue d’une famille bourgeoise parisienne, c’est son père, éditeur de marins célèbres comme Eric Tabarly qui lui met la puce à l’oreille. De grands destins se forment sur la mer. . .

Mais c’est un grave accident de voiture à 17 ans qui va provoquer le déclic. Une fois sur pieds, elle prendra le large. L’année suivante, elle prend part à sa première traversée de l’Atlantique. La vocation est née.

La Route du Rhum, passeport vers la reconnaissance du grand public

C’est à cette course, qui relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre, que le destin de Florence sera scellé, pour le pire et le meilleur.

Le pire ? Après une première course à 21 ans, où elle s’octroie une honorable onzième place, l’édition de 1986 est un souvenir difficile. Elle déroute son cap pour porter assistance à un collègue dont le bateau s’est retourné. En vain.

Le meilleur, c’est sa victoire en 1990 qui va la rendre très populaire auprès des Français qui la surnommeront la “petite fiancée de l’Atlantique”. Elle aura traversé l’océan en 14 jours, 10 heures et 10 minutes et sans assistance radio ! Une jeune et jolie parisienne de 33 ans qui fait la nique à une meute de loups de mer à ses trousses, forcément, ça marque les esprits !

Ça leur en bouche un coin, comme quoi même quand on est une gonzesse, tout est possible.

« Florence Arthaud, un destin contrarié »

1990 est donc l’année de la consécration pour celle qui va squatter les unes de l’Équipe mais aussi Paris Match et Elle. Les médias lui font les yeux doux et s’arrachent celle qui fait rêver les Français et inspire les Françaises ! Elle aura même la chance de voir Drucker en vrai alors qu’elle s’essaie à la chanson avec Pierre Bachelet qui lui écrit trois chansons.

Et puis la vie jusqu’à ce foutu 9 mars 2015. . . Sacré destin.

florence arthaud

RETROUVEZ PLUS DE CULTURE FRENCHY