Vous aimez ?

Les lieux préférés de l’équipe en 2016

Cette année ce qui est sûr, c'est que la France on l'a ratissée ! Un week-end par-ci, un jour férié par-là et nous voilà arpenter notre cher petit pays à la recherche de coins ébouriffants. Avec l'équipe, on a décidé de vous faire croquer les endroits que l'on a préféré en 2016, ceux qui nous ont vraiment marqués : de quoi vous donner des idées pour une future escapade en 2017 !

Hélène – Millau, Aveyron et Lozère

Passionnés de nature et de randos, ce petit coin frenchy est pour vous ! Parée de ses plus belles couleurs d’automne, j’ai eu la chance de découvrir cette région très sauvage sous un de ses meilleurs jours. Ici, la nature y est vaste et rebelle, dominée par la roche, j’ai découvert un paysage spectaculaire et plein de contrastes ! Aux aventuriers en herbe, voici mes coups de coeur :

– faire une rando dans le Cirque de Barossa, en compagnie des grands vautours fauves, maîtres des falaises, planants au dessus de vos têtes !
se sentir tout petit devant le paysage grandiose de Montpellier Le Vieux, où l’architecture naturelle de pierres offre un formidable spectacle chaotique
se balader le long du Tarn et passer de villages en villages, tous plus mignons les uns que les autres
visiter le village de Saint-Enimie petite pépite de mignonnerie
faire une virée sur le plateau du Larzac et y déguster le Roquefort local
aller contempler le Viaduc de Millau (qui du haut de ses 343m est le pont le plus haut du monde !)

Allez-y, vous serez surpris !

Philippine – Baie de Kervière, Normandie

Regarde toi, Normandie ! Pro Atlantique (Biarritz, Ile de Ré, Noirmoutier), j’ai découvert la Normandie cet hiver. Une bonne surprise, avec ses falaises rousses, ses herbes vertes presque fluo et sa mer souvent romantiquement déchainée. Un magnifique coup de fouet pour bien terminer l’année. Bien loin de la grisaille et froideur à laquelle je l’assimilais, la Normandie cache même un peu d’exotique grâce à ses palmiers qui poussent un peu partout. Des couleurs brunes, bleues, beiges et des paysages soyeux, des températures douces. Des perspectives presque aussi surprenantes et charismatiques. . . que le bel océan Atlantique.

Johanna – Plage du Pont, Saint Malo

Pourquoi cette plage ?

– Parce que c’est un spot pour observer le coucher du soleil (à la pointe de la Varde) qui se couche d’un côté ou de l’autre de la baie en fonction de si c’est l’hiver ou l’été (non c’est pas une blague)
– Parce que le ciel change tout le temps (j’ai la même photo avec le ciel rose/ jaune/ gris/ orange/ parfois violet) stop sur les a priori de sales temps en Bretagne
– Parce que le bruit du vent dans les mats des bateaux + le bruit des mouettes et des vagues = méga apaisant
– Parce que c’est l’occasion de sortir sa marinière
– Parce qu’il y a de grandes marées, du coup c’est propice aux balades sur la plage à marrée basse. Parfois pour s’y baigner, à ce moment-là, il faut bien marcher !
– Les gens y sont trop cool / bon repère familial / (il y a une boite trop cool, elle s’appelle l’Escalier)
– Juste à côté, un petit village Rothéneuf, petit certes, mais avec une super crêperie (la Marie Cécile)
– Parce que tu peux aller en 20 minutes à Saint Malo intramuros

Léa – Le lac d’Annecy, Plage de Veyrier

Ça c’est le pied ! Originaire d’Annecy, et promis je ne suis pas casanière, j’adore voyager et découvrir des endroits incroyables mais celui-ci est une pépite et j’y reviens toujours.
En fin d’une belle journée d’été, lorsque le soleil devient plus doux, que le lac s’adoucit et reflète les reflets du soleil. On ouvre une bière, on coupe un peu de saucisson, les pieds dans l’eau et le regard entre lac et montagnes. Je vous assure, ça vaut le détour.

Capucine – Parc Jean-Jacques Rousseau, Ermenonville

1… 2… 3… Peignez ! À seulement quarante-cinq minutes environ de Paris, à Ermenonville dans l’Oise, on prend son shoot d’air frais dans ce parc qui doit son nom au philosophe Jean-Jacques Rousseau, qui y passa les six dernières semaines de sa vie. Pas à pas, notre créativité se met en branle. . . On se sent tout petit et comme au beau milieu d’une toile de grand maître dans ces 60 hectares de jardin anglais. C’est le marquis de Girardin qui conçoit sur son domaine ce petit havre de paix qui célèbre la beauté de la Nature à l’état sauvage. Dans un traité resté célèbre il recommande : « Ce n’est ni en architecte, ni en jardinier, mais en poète et en peintre qu’il faut composer des paysages ». Ici, laissez-vous aller à vos rêveries de promeneurs solitaires. . .

Amélie – Le Cap de la Hague

Pour ceux qui ont toujours rêvé de voir les célèbres Falaises de Moher d’Irlande (celles que l’on aperçoit dans le dernier épisode d’Harry Potter, pour les connaisseurs), laissez-moi vous conseiller de faire un petit tour… Dans la Manche !
C’est vrai qu’en y réfléchissant, la Basse-Normandie n’est pas si loin de l’Irlande, ce qui pourrait expliquer la resemblance constatée entre les côtes irlandaises, et les côtes normandes qui abritent le Cap de la Hague.

Cet endroit préservé, sans cesse balayé par le vent, fait directement face à l’Angleterre. On peut le parcourir en long, en large et en travers, sans jamais se lasser du paysage époustouflant qui s’étend sur des kilomètres et des kilomètres de vert !

Loin de moi l’idée de vous décourager à traverser la Manche (et cette fois, je parle de la mer qui nous sépare de nos amis celtiques), mais ce coin vaut vraiment le détour pour les amateurs de rando (pédestre, mais pas seulement) ou de grands espaces verts.

Eugénie – Piriac sur Mer, Loire-Atlantique

Un lieu que j’ai adoré cette année, une jolie petite plage à Piriac. C’était la fin de l’automne mais pourtant le soleil nous embrassait encore et nous fêtions l’anniversaire d’une amie. Parmi nous des musiciens, un trombone, des guitares et des chanteurs improvisés. Assis dans les rochers nous regardions le soleil se coucher en les écoutant. Magique.

Camille – Le village de Grimaud, Var

Ne vous fiez pas à son nom un tantinet grincheux : Grimaud pétille la gaieté, les coups de soleil et l’apéro. Quand je l’ai rencontré pour la première fois, je l’ai trouvé à la fois mignon, chaleureux et majestueux, une sorte de petit village pépite qu’on recommande seulement à ceux qui le méritent. De petites maisonnettes pittoresques s’entortillent autour de rues pavées réconfortantes, des artisans travaillent la porte ouverte et de petites placettes truffent le décor fleuri. Pour une claque de beauté, armez-vous de vos meilleures chaussures de marche et d’un peu de patience pour les moins endurants (coucou) : grimpez jusqu’aux ruines du château, point culminant du village. La vue à 360° y est maboule.
Si vous cherchez Grimaud, il est niché dans le Var, ce joli coin où le soleil nous attend longtemps pour aller se coucher. . .