116 partages

On a rencontré Audrey, fondatrice de L’Amoureuse !

Cette semaine, on a rencontré une grande Amoureuse, fondatrice de sa marque de maroquinerie éthique et poétique. Très attachée au Made in France, Audrey nous raconte comment elle a créé l'Amoureuse ! 

Qui se cache derrière L’Amoureuse ?

 

Je m’appelle Audrey et j’ai créé L’AMOUREUSE il y a un an grâce au précieux soutien de mon amoureux, Julien. Je gère le quotidien et Julien m’accompagne sur la partie web, graphisme, …sur tout ce qui touche à l’identité visuelle de la marque.

C’est en quelque sorte rendre hommage à l’Amour universel présent en chacun d’entre nous

Parle-nous du nom de la marque ! Es-tu toi-même une grande amoureuse ?

 

Quand on crée une marque, cette étape de la recherche de nom est essentielle. C’est vraiment le point de départ de l’aventure, celui qui va nous permettre d’entreprendre toutes les autres démarches. Je me souviens avoir passé une bonne partie de mon été 2015 à faire des listes de mots : certains étaient rayés à peine couchés sur le papier, d’autres survivaient quelques heures, les plus chanceux quelques jours… L’AMOUREUSE a été le premier nom qui m’est venu en tête et c’est finalement celui qui a résisté jusqu’au bout ! C’est un poème de Paul Eluard, une chanson de Carla Bruni, un film de Jacques Doillon mais c’est avant tout pour moi un nom qui convoque l’Absolu. Etre Amoureuse, avec un grand A ne signifie pas forcément être en couple. C’est en quelque sorte rendre hommage à l’Amour universel présent en chacun d’entre nous. Oui, je suis moi-même une Amoureuse et une amoureuse 🙂

Quelle est la philosophie de l’Amoureuse ?

L’AMOUREUSE est une marque que j’ai voulu éthique et poétique. Tous les articles sont confectionnés dans un atelier de maroquinerie labellisé EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) situé dans le Sud-Ouest de la France. Le Made in France était une évidence qui représente bien plus qu’un gage de qualité car pour moi l’essentiel est ailleurs. Il est dans cette relation de proximité que j’ai pu développer avec mon fabricant : une envie commune de préserver à la fois l’emploi de nos régions et la planète en limitant les transports. Le made in France est aussi la garantie d’une grande réactivité dans les délais de fabrication et de livraison, ce qui est une aide précieuse !

L’entrepreneuriat est très loin de ma nature profonde : je suis quelqu’un de plutôt contemplatif

Qu’as-tu appris sur toi depuis que tu as lancé l’Amoureuse en 2015 ?

L’entreprenariat est très loin de ma nature profonde : je suis quelqu’un de plutôt contemplatif, ce qui peut être considéré comme une qualité mais seulement sur la partie créative. Pour tout le reste, j’ai dû apprendre à faire le grand écart et à sortir constamment de ma zone de confort.

Le Made in France était une évidence qui représente bien plus qu’un gage de qualité car pour moi l’essentiel est ailleurs.

Quel est ton modèle fétiche dans les produits de l’Amoureuse celui dont te ne te sépares pas ?

Je n’ai pas de modèle fétiche : je les aime tous et chacun a son utilité. Actuellement dans mon sac se trouve la pochette Délicate coloris bordeaux irisé et à l’intérieur de celle-ci un petit portemonnaie noir fermeture cuivrée.

 

Des projets pour L’AMOUREUSE ?

Après une année de création d’articles de petite maroquinerie (pochette, portemonnaie, portefeuille,…) notre tout premier sac est en train de voir le jour : il est actuellement en cours de confection et sera disponible très prochainement… (mi-février). C’est une étape importante qui valide l’ancrage de la marque puisque cela permet de proposer une gamme complète. Par ailleurs pour la Saint Valentin, L’AMOUREUSE s’envole à New York dans une boutique éphémère qui valorise le Made in France : une première expérience à l’international…

Si tu étais un fromage français, lequel serait-ce ?

Le coeur de Neufchâtel ?! J’avoue avoir fait une recherche sur internet 🙂 c’est un fromage que je ne connais pas mais dont le nom est très inspirant…

Un coin ou une adresse frenchy à nous conseiller pour passer un bon moment en amoureux ?

Sans hésiter, le Périgord Noir. C’est la région dans laquelle j’ai la chance d’habiter : le parfait équilibre entre nature et culture.

DÉCOUVREZ LES PRODUITS DE L’AMOUREUSE !