Interview : Yann, l’un des créateurs de la mini bouteille de plongée qui se recharge !

  • par Lisa Forrler

173 partages

Partager l'article

Ce qu’on aime par dessus tout, c’est dénicher de petites pépites françaises et vous les faire partager.
Cette semaine, nous avons rencontré Yann, l’un des créateurs de MiniDive. Cette start-up frenchy a inventé une petite bouteille de plongée ultra légère qui se recharge à la main !

Nous avons créé MiniDive car nous avons remarqué qu’il n’existait aucun équipement grand public qui permette à un non-plongeurs de respirer sous l’eau ne serait-ce que quelques minutes

– Qui se cache derrière MiniDive ?

Derrière MiniDive, il y a Yann et Quentin, deux passionnés de plongée qui veulent faire découvrir la vie sous-marine au grand public.

– Quel est votre parcours et d’où venez-vous ?

Nous sommes d’anciens camarades de promotion de DUT à Clermont-Ferrand, je [Yann, ndlr] me suis spécialisé une année dans le domaine de la pression et Quentin a poursuivi avec une école d’ingénieur. Plus jeune, j’ai été plongeur pendant plusieurs années dans un club de plongée à Clermont-Ferrand. L’idée d’un petit équipement permettant à tout le monde de respirer sous l’eau n’est pas venu tout de suite, mais un peu plus tard !

Le snorkeling est une activité de randonnée aquatique avec palmes, masque et tuba consistant qui consiste plus à rester en surface qu’à plonger sous l’eau, car le temps d’apnée est limité pour le grand public.

– Pourquoi avoir créé MiniDive ?

La plongée classique nécessite un équipement lourd et souvent onéreux, inadapté pour rester sous l’eau quelques minutes. Le snorkeling est une activité de randonnée aquatique avec palmes, masque et tuba consistant qui consiste plus à rester en surface qu’à plonger sous l’eau, car le temps d’apnée est limité pour le grand public. Nous avons créé MiniDive car nous avons remarqué qu’il n’existait aucun équipement grand public qui permette à un non-plongeurs de respirer sous l’eau ne serait-ce que quelques minutes (sans aller forcément profond), dans le seul but d’observer la vie sous-marine. MiniDive se situe entre le snorkeling et la plongée classique.

– Parlez-nous de la fabrication de vos produits !

Nous avons conçu le produit de A à Z (à l’exception du mécanisme de la pompe de rechargement de la bouteille), et nous l’avons certifié et breveté l’ensemble. Chaque petite pièce composant l’ensemble est fabriqué par une entreprise spécialisée, nous assemblons nous-même entièrement les produits à Clermont-Ferrand avant qu’ils ne soient mis sur le marché.

Nous pensons que d’une manière générale, « on ne choisi pas l’entrepreneuriat, c’est l’entrepreneuriat qui nous choisit ».

– Quelle est la philosophie, l’esprit de MiniDive ?

La philosophie MiniDive, c’est d’être libre de respirer sous l’eau et de découvrir un nouveau monde peu connu du grand public.

 

– Qu’est-ce que vous préférez dans l’entrepreneuriat ?

Ce que nous préférons dans l’entrepreneuriat, c’est la liberté dans la création d’un produit ou d’un service, et celle de suivre notre intuition !

– Pourquoi entreprenez-vous ?

Nous pensons que d’une manière générale, « on ne choisi pas l’entrepreneuriat, c’est l’entrepreneuriat qui nous choisit ». Quelqu’un qui a un caractère naturellement entreprenant finira tôt ou tard par entreprendre dans sa vie professionnelle. Nous aimons créer sans cesse et proposer de nouvelles solutions quelque soit le domaine, tout en restant libre dans notre réflexion.

Nous avons créé MiniDive car nous avons remarqué qu’il n’existait aucun équipement grand public qui permette à un non-plongeurs de respirer sous l’eau ne serait-ce que quelques minutes

– Demandez-vous souvent conseil à votre entourage ?

Oui, que ce soit au stade de l’idée avant le développement, ou bien une fois que le produit est conçu pour le tester et l’améliorer. Il est très important d’être ouvert aux avis de tous, car même avec de bonnes idées on peut faire fausse route si l’on garde la « tête dans le guidon » !

– Qu’est-ce que vous avez appris sur vous depuis que vous êtes entrepreneur ?

Qu’il faut, comme je viens de le dire, être ouvert aux autres pour ne pas faire fausse route avec son projet. Il faut adapter au mieux le projet par rapport aux attentes du public !

Il est très important d’être ouvert aux avis de tous, car même avec de bonnes idées on peut faire fausse route si l’on garde la « tête dans le guidon » !

– Si vous étiez un fromage français, lequel serait-il ?

Ce serait le Saint-Nectaire, rapport à la région oblige. Il sait s’adapter à tous le monde, si vous n’aimez pas le Fermier vous aimerez le Laitier !

– Quels sont les 3 coins ou adresses que vous recommandez en France ?

– Clermont-Ferrand et la Chaîne des Puys. Ok, c’est pas très original…
Plus appropriés à nos produits : Le Dramont, pas très loin de Saint-Raphael dans le sud. Il y a plein de petites criques super sympas et pleines de poissons ! La côte Bleue aussi, près de Marseille, plus calme que la cote d’azur mais avec où les paysages sont tous aussi beaux.

– Que vouliez-vous faire étant petit ?

Créer, créer et … créer ! J’ai toujours voulu concevoir et fabriquer quelque chose de nouveau qui n’existe pas !

Yann, l'un des deux fondateurs frenchy de MiniDIve !

DÉCOUVREZ ENCORE PLUS D’ACTU FRENCHY !

Facebook

Facebook