Vous aimez ?

Pour tout savoir sur l’éco-rénovation !

On a interrogé nos amis de chez Little Worker pour qu'ils nous en disent un peu plus sur ce chouette procédé que l'on appelle l'éco-rénovation !


Les Petits Frenchies : L’éco-rénovation, kezako ?

Little Worker : Vaste question ! C’est parfois délicat de définir l’éco-rénovation car cela englobe des centaines de critères ! On peut parler de l’empreinte carbone en cours de chantier, de l’impact sur la santé, sur l’environnement. Difficile donc de savoir de quoi on parle.

Alors reprenons depuis le début !

Aujourd’hui, le secteur du bâtiment en général représente :

  • 45 % de la consommation d’énergie finale
  • 27 % des émissions de gaz à effet de serre
  • en France, on compte 7 millions de logements mal isolés (un logement mal isolé implique des dépenses énergétiques trop importantes sur le long terme)

 

Ce sont des chiffres qui nous alarment beaucoup  !

Chez Little Worker, nous avons décidé de concentrer nos efforts pour limiter l’empreinte :

  • Avant le chantier : avec un audit de la consommation de votre logement, et une phase d’études du projet, nous proposons des matériaux et techniques adaptés au logement à rénover.
  • Pendant le chantier : via la logistique du chantier, via la sélection et localisation des fournisseurs, via des travaux réalisés avec soin.
  • Après le chantier : via l’amélioration des performances énergétiques des logements.

LPF : Que peut-on faire à notre échelle ?

LW : Choisir de rénover son logement, c’est déjà, une première étape énorme pour participer à la transition énergétique.

Les postes les plus importants pour gagner rapidement en efficacité énergétique, sont le changement des fenêtres, du système de chauffage et de l’isolation du logement en général. Nous avons calculé que ces trois opérations représentent approximativement 80% des économies d’énergies sur un projet. Les 20% restants étant répartis sur des dizaines d’autres actions.

La bonne nouvelle c’est que ces trois types de travaux, ce sont des choses qui sont faites sur 90% de nos chantiers, on peut donc considérer qu’il y a de l’espoir !

LPF : Qu’est ce qui consomme de l’énergie dans un projet de rénovation ?

LW : Tout ! Il y a beaucoup de dépenses énergétiques insoupçonnées, ce qu’on appelle l’énergie grise. De la confection des matériaux, en passant par leur acheminement et jusqu’à l’énergie dépensée dans la rénovation elle même et plus tard ! Mais des efforts sont possibles à chaque étape pour amenuiser de manière conséquente l’impact d’un tel projet.

À toutes les étapes de nos process nous calculons minutieusement les quantités exactes de matériaux nécessaires pour assurer le 0 gâchis. Nous ré-employons systématiquement les éventuels surplus. Nous faisons également en sorte, en accord avec nos clients, de conserver en place un parquet qui n’aurait pas besoin d’être changé ! Le réemploi est une des clés de l’éco-rénovation, rien ne sera jamais moins énergivore que de s’affranchir de produire du neuf !

Enfin, nous traitons avec le plus grand soin tous les déchets inévitables liés à la phase de démolition.

LPF : Et en quelques chiffres ça donne quoi ?

LW : Depuis notre création nous avons réalisé plus de 500 chantiers. En se basant sur la taille d’un chantier moyen, la consommation moyenne d’un foyer avant chantier basée sur les DPE et celle après chantier, nous avons calculé que nous avons économisé sur 1 année 266 tonnes d’éq. CO2. Ca correspond à plus de 60 aller-retours Paris / Tokyo en avion !

Si on arrive communément à atteindre l’objectif de l’état de  500 000 logements rénovés par an, on empêche l’émission de 266 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère, soit la consommation annuelle de la ville de Versailles.

LPF : Est-ce que ça coûte plus cher qu’une rénovation classique ?

LW : C’est un a priori que nous essayons de dé-construire chaque jour ! Une rénovation classique a toujours un impact écologique pour le même tarif.

Il faut faire très attention aux faux-semblants. Des matériaux ou des équipements très bons marché qui ne tiennent pas dans le temps c’est cher en énergie tout d’abord, il faut en produire deux fois plus car on les change beaucoup plus souvent et évidemment économiquement car on devra vite jeter et remplacer.

Donc voilà vous savez maintenant absolument tout sur l’éco-rénovation ! Un procédé intelligent et solidaire qui ne sacrifie ni le portefeuille ni notre jolie planète, et surtout pas l’incroyable confort de votre appartement ! Alors, qui veut tenter le coup pour son appart’ ? Nous !!!

DÉCOUVRIR LITTLE WORKER !